Qu’est-ce que la conscience ? La réponse des scientifiques

La conscience désigne un état d’éveil et une capacité de l’être humain à appréhender son être et son environnement de manière subjective. Les scientifiques étudient la conscience pour mieux la décrire, mais aussi pour identifier son emplacement exact dans le cerveau. Comment les chercheurs définissent-ils la conscience ?

La science dans l’étude de la conscience

Les psychologues et les philosophes jouent un rôle de premier plan dans la théorie de la conscience. Et quand il s’agit de questionner la science sur la question, tout se ramène à la fameuse réflexion de Rabelais. Quand cet écrivain et humaniste souligne que les débordements sont à craindre lorsque la science est pratiquée sans conscience, il ramène le rapport entre les deux concepts à la morale. Pourtant, la science a bien son mot à dire dans la définition de la conscience. Concrètement, ce sont les biologistes, les physiologistes et les neurologues qui s’intéressent aux recherches relatives à la conscience, sa localisation dans le cerveau et sa nature intrinsèque.

La conscience comme état d’éveil

Les scientifiques définissent tout d’abord la science comme un état d’éveil. Cette notion d’éveil est théoriquement le contraire des phénomènes et manifestations comme le coma ou la démence.

D’après les recherches et analyses des neurologues et cliniciens, le centre de commande de la conscience en tant qu’état d’éveil est le tronc cérébral. C’est une partie importante du système nerveux central. Il joue d’ailleurs un rôle important dans la transmission de messages depuis le cerveau vers la moelle épinière et vers de nombreuses zones du corps.

Dans la théorie de la conscience élaborée par des scientifiques, les troubles comme le coma, la démence et la perte de conscience viennent d’une lésion au niveau du tronc cérébral.

La conscience comme perception de soi et du réel

Pour les scientifiques, la conscience n’est pas seulement un simple état d’éveil. C’est également les ressentis permettant de savoir que notre être ainsi que les choses autour de nous sont réels.

Dans la théorie de la conscience formulée par les scientifiques, notamment des neurologues et médecins, le siège de la conscience en tant que perception de son être et de l’environnement est dans le cortex. En réalité, deux zones précises du cortex sont reliées au tronc cérébral pour former ce que le commun des mortels appelle conscience.

Les recherches relatives à la conscience permettent aux scientifiques de comprendre ce sentiment naturel d’être et de vivre chez l’homme. Elles servent aussi pour la prévention et le traitement de troubles dégénératifs et de divers types de troubles du cerveau.

Voyage vers Mars : combien de temps faut-il pour y aller ?
À quel point la vie est-elle répandue dans l’Univers ?